BIENVENUE SUR CRIMSON PEAK.

N'hésitez pas à aller voter sur les top-sites et à remonter la pub Bazzart.

La première intrigue est mise en place. Pour plus d'informations, rendez-vous dans ce sujet.

L'event est lancé ! Pour vous inscrire c'est par et pour mener l'enquête c'est par ici.

Partagez|

Mary Ann Cromwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Mary Ann Cromwell
HUMAIN
MESSAGES : 52
DATE D'ARRIVÉE : 05/01/2016
PSEUDO : Kosh
AVATAR : Eva Green
CRÉDITS : fassylover

MessageSujet: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 11:24


Mary Ann Cromwell
"Il y a des horreurs au-delà des limites de la vie, dont nous n'avons pas idée, et les prières diaboliques d'un homme peuvent en un instant les faire surgir dans notre propre réalité."

Nom
Cromwell
Prénom(s)
Mary Ann mais on a plutôt tendance à l'appeler juste Mary
Âge
33 ans
Profession
Propriétaire d'un freakshow
Orientation sexuelle
Inconnue. Depuis qu'elle est arrivée à Crimson Peak, elle a toujours été solitaire.
Situation maritale
rVeuve
Situation financière
Riche
Race
Humaine
Groupe
Little Scorpions
Avatar
Eva Green

Caractère
Si Mary Ann est un personnage relativement notoire rares sont ceux et celles qui peuvent se vanter de connaître la belle. Enveloppée de mystères, cernée de secrets étranges, elle attise les imaginaires, pique les curiosités, frustre les chercheurs de vérité. Avec grand soin, Mary Ann a érigé autour d'elle une barrière infranchissable peinte aux couleurs des fantasmes de ceux qu'elle intrigue. Inaccessible pour les hommes, elle fait rêver les femmes car Mary Ann n'a plus d'entraves patriarcales bien promptes à la mener sans cesse sur la voie de la respectabilité. Plus d'époux, plus de père et aucun frère pour réfréner ses aspirations ou lui dérober un héritage. La parfaite épouse d'un riche aventurier est devenue une femme d'affaires indépendante, gérant son entreprise avec la droiture de la justice divine et la douceur d'une mère. Sa situation florissante, sa liberté de ton dérangent le patriarcat. Mary Ann se soucie fort peu de l'opinion des autres. Elle fréquente les lieux qu'elle souhaite, se lie avec qui elle désire, prend les décisions qu'elle estime les plus judicieuses. Et le pire, elle se cultive sans cesse, préférant les livres obscurs aux soirées clinquantes.
Il se dégage de Mary Ann une singulière aura. Elle fascine, elle impressionne et elle le sait. C'est une créature qui ensorcelle, obsède, hante, à l'apparence gracile et frêle mais au regard qui serait capable de contempler l'enfer sans ciller. Froide et indéchiffrable en société, Mary Ann n'en est pas moins une femme attirante. Son regard pâle, son teint de lait et ses cheveux de jais s'impriment sur les rétines, de silhouette à peine aperçue du coin de l'oeil, elle devient souvenir prégnant. Beaucoup ont essayé de lui ôter son armure de glace, tous se sont fait éconduire de manière exemplaire. Adolescente, Mary Ann a fréquenté l'une des meilleures écoles pour jeune fille du comté. Elle y a reçu une éducation stricte, dans des conditions rarement agréables, pour être une parfaite épouse bourgeoise lisse. Danse, chant, piano, broderie, elle est rouée aux occupations oiseuses des ladies. Si on lui inculqua sans rechigner les sciences humaines, Mary Ann dut se trouver des maîtres prêts à lui enseigner les savoirs masculins qui la passionnaient : les sciences, le sport, les langues mortes. Et l'art...Mary Ann sait apprécier la cruelle beauté des ruines et ressentir l'ingrate délicatesse des visages de ses monstres.
Jamais ô grand jamais on a vu Mary Ann Cromwell s'emporter. Tempérance disent les uns, indifférence disent les autres. En vérité, la jeune femme est empathique et ne se laisse plus envahir par les émotions d'autrui. Capable de percevoir les sentiments les plus enfouis derrière les masques de convenance de ses contemporains, elle sait trouver les mots justes pour apaiser, les gestes pour rassurer et l'attitude à adopter en toutes circonstances. Elle ne semble jamais prise au dépourvu, les émotions sont semblables au temps qu'il fait et comme un animal, elle sent les tempêtes approcher...libre à elle de les attirer ou de les éloigner selon son intérêt propre. Face à l'adversité, on enseigne aux femmes de courber l'échine. Face à une injonction, on les conditionne à obéir. Ce lent travail de sape qui s'opère derrière les murs des institutions pour jeunes filles n'a jamais réussi à atteindre Mary Ann. Elle a appris les règles d'un jeu odieux envers ses contemporaines mais pour mieux savoir les détourner. Elle ne baissera jamais les bras et ne renoncera jamais à un but qu'elle s'est fixée. Sa liberté est son bien le plus précieux, plus aucune cage soit-elle dorée ne la retiendra. Maîtresse de sa vie et de son destin, elle a bien l'intention d'avancer dans cette fin de siècle en visionnaire. .

Questionnaire
Quelle est votre opinion sur les créatures surnaturelles ? Mythes ou réalité ?
Aussi loin que remontent ses souvenirs, Mary Ann a toujours eu le sentiment d'être différente, d'être un peu plus qu'une banale humaine. Cela pourrait aisément passer pour de l'arrogance s'il n'y avait pas ce don qui l'a accompagné dès sa naissance. Mary est empathique, elle est capable de percevoir les émotions des autres; comment cela fonctionne? Elle l'ignore mais il lui aura fallu de nombreuses années pour parvenir à contrôler cette faculté et à ne pas se laisser envahir par la colère ou la peine d'autrui.
Alors, en effet, elle croit en l'existence du surnaturel et des créatures qui n'ont rien d'humain. Elle a perdu son mari après que ce dernier se soit suicidé rendu fou par une statuette, il serait stupide de sa part d'ignorer cet aspect inexplicable de son existence. Mais de là à prétendre que tout ce qui est différent ou incompréhensible ou inhumain est maléfique, il y a un monde. Comme elle le répète à ses chers monstres, ce n'est pas notre passé ou notre apparence qui nous définit mais nos actes.

Êtes-vous croyant ? Superstitieux ? Croyez-vous à une vie après la mort ?
La statuette maudite qui fut à l'origine de son veuvage représente une divinité qui est la quintessence du mal, il est dès lors inenvisageable de ne pas espérer en une force égale représentant le bien. Là où il y a l'ombre, il y a forcément la lumière, l'un ne pouvant exister sans l'autre. Mary Ann a été élevée en bonne chrétienne, elle est croyante et pratiquante sans sombrer toutefois dans la bondieuserie décérébrée et la bigoterie austère. Elle croit en un au-delà et ne peut concevoir la mort de l'esprit humain après le trépas. Nous sommes à une époque où le spiritisme est en plein essor et elle a bien l'intention de s'essayer à ces exercices surnaturels...son don pourrait peut-être lui ouvrir des portes closes à la perception de tout un chacun.

Quelle est votre opinion sur la société actuelle ? Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez voir changer ?
Malgré un statut enviable et confortable, Mary Ann réprouve profondément la société actuelle. Le statut de la femme la remplit d'amertume, les souffrances des classes sociales les plus basses la mortifie. L'aisance pécunière ou le lignage ne définiront jamais entièrement une personne, Mary Ann voit au-delà des apparences et connaissant les règles du jeu mondain, elle reste lucide sur ce que cachent ses contemporains derrière leurs manières raffinées. C'est un électron libre, qui a intégré le système sans se laisser pervertir par ce monde, par petites touches et avec subtilité, elle l'écorche, le fendille, elle, la femme indépendante refusant de prendre un nouvel époux et de se soumettre au patriarcat.

Pseudonyme
Kosh
Prénom
Amandine
Age
On ne demande pas l'âge d'une dame.
Présence
Ca sera très fluctuant. Parfois, je vais avoir une semaine de glandouille et les deux suivantes, ça peut être la folie. Mais je serais régulière.
Découverte du forum
PRD
Avis sur le forum
  Y a juste une pétouille qui nuit à sa perfection. Je ne sais pas si c'est juste mon ordi qui se fait vieux, mais les noms des connectés se superposent  aux dernières lignes du texte au-dessus. Ca fait un petit pâté de caractères que je ne peux lire qu'en surlignant...bref, une pétouille, quoi.
Crédits
Swan.
Mot de la fin
Iä, Iä, Cthulhu fhtagn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mary Ann Cromwell
HUMAIN
MESSAGES : 52
DATE D'ARRIVÉE : 05/01/2016
PSEUDO : Kosh
AVATAR : Eva Green
CRÉDITS : fassylover

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 11:24


Vous qui entrez au bal de la vie
choisissez bien votre masque.

Briser ses chaînes
C'est une froide nuit de Janvier, entre chien et loup, que le monde accueillit Mary Ann Winthrop. Charles Winthrop, son père, est un jeune commerçant venant à peine d'ouvrir sa propre enseigne, une échoppe d'oeuvres d'art exotiques qui font fureur dans les hautes sphères de la société londonienne. Son épouse est française Annabelle LaLey est une auteure française cherchant désespérément à percer. Très différente de ce que les anglais attendent d'une épouse, Annabelle est une femme libre, méprisant les convenances qui tendent à enfermer les femmes dans des carcans inviolables. Grande admiratrice de George Sand, elle a eu l'occasion d'échanger quelques lettres avec cette dernière et lorsque Mary Ann vit le jour, elle se promit que sa fille ne subira pas le destin de nombres de jeunes filles. Mary fera ce qu'elle voudra quoiqu'on en dise. D'abord réfractaire, Charles dut obtempérer face au caractère fort de son épouse et les années passant, il accepta pleinement l'éducation parfois un peu trop virile qu'on inculqua à sa fille unique.
Car en effet, tant que Annabelle vécut, Mary Ann fut épargnée par l'éducation stricte et austère que les bonnes petites anglaises devaient subir. Un enseignement libre lui fut octroyé et même si on ne négligea pas certains aspects typiquement féminins dans sa formation, on lui permit d'étudier les matières réservées aux hommes.
Aidant activement dans l'échoppe parentale, Mary Ann assommait de questions les aventuriers engagés par son père qui lui ramenaient des oeuvres venues de lointaines contrées qui la fascinaient. On la voyait souvent assise, soudain bien calme et posée, devant ces hommes à la voix forte qui lui racontaient des récits parfaitement imaginaires et terriblement effrayants. Des histoires d'humains mangeant d'autres êtres humaines, des histoires de dieux cruels qui réclamaient de sanglants sacrifices, les jungles impénétrables où le danger se tapissait partout côtoyaient les temples hantés abandonnés dévorés par la végétation, les malédictions antiques menaçant les pilleurs de tombes que les guides locaux cherchaient à éviter en psalmodiant à voix basse...la petite fille écoutait avec attention, parfaitement consciente que ses narrateurs ne cherchaient qu'à l'effrayer et s'amusaient à voir l'intérêt briller dans ses yeux. Elle aurait du se couvrir les oreilles, réclamer la protection paternelle mais non, Mary Ann n'éprouvait qu'une vive curiosité pour ces histoires fantastiques.

Lorsqu'elle eût 12 ans, la maladie emporta malheureusement sa mère. Une forme étrange d'anémie avait pris possession de la française qui s'éteignit chez elle, dans son lit, entourée par des médecins inaptes à l'arracher aux ténèbres du trépas. Ce décès la marqua profondément, Mary Ann avait alors compris que sa mère n'était pas une femme comme les autres et que l'éducation que cette dernière avait voulu à tout prix lui inculquer était très différente de celle de ses contemporaines. Comble du malheur pour la petite fille, Charles Winthrop accueillit sa mère au sein de sa maison. Sensée devenir son nouvel exemple féminin, l'aïeule était quelqu'un de réactionnaire, d'austère et de revêche. L'ancêtre n'attendit pas que le corps maternel soit enterrée pour émettre un avis acide et méprisant sur la manière dont sa petite-fille se comportait. Prenant rapidement la place de véritable matrone dans le foyer, elle s'immisca dans l'esprit de son fils, le convainquant que la meilleure chose à faire pour Mary Ann est de l'envoyer dans une de ses institutions pour jeune fille où elle recevrait une éducation digne de ce nom et n'aurait pas la tête remplie de fantaisies stupides et indécentes. Un temps écartelé entre sa mère qui lui avançait des arguments solides et le regard implorant de sa fille, Charles abdiqua au terme d'une lutte perdue d'avance. Se rangeant à l'avis de l'aïeule, il se sépara de sa fille unique.
C'est pour ton bien, Mary Ann, pour que tu trouves un bon parti. Qu'importe les désirs de l'adolescente. Qu'importent les préceptes de liberté que sa mère avaient pu lui incruster dans le crâne. A continuer de vivre de la sorte, elle restera vieille fille et ce n'est pas une bonne chose pour une demoiselle de la petite bourgeoisie anglaise. C'est presque manu militari qu'on emmena Mary Ann dans une de ces bâtisses noires et sombres derrière les murs desquelles des prétendus enseignantes s'évertuaient à annihiler toute volonté chez les petites pensionnaires. Mary Ann perdra 5 années de sa vie dans ces institutions. Plus de latin ou de grec pour elle. Terminées les études des étoiles et de la course des astres. Les sciences ne sont pas faites pour les cervelles féminines. Quand aux sports, il est absolument hors de propos d'en faire. Les mains de Mary Ann saignèrent sur des travaux de broderie et de couture. Le couvercle d'un piano lui écrasa cruellement les phalanges jusqu'à ce que ses exercices se fassent de manière automatique. Une badine lui frappait le dos lorsqu'il s'arrondissait. On lui apprit à parler lentement, à accepter les faveurs masculines qui la reléguait au rang d'une petite chose fragile presque débile. Tenir une maison, gérer des domestiques, connaître les lois silencieuses qui régissaient la belle société anglaise...5 années de contraintes toujours douloureuses qui n'avaient au final qu'un seul objectif, la briser. D'abord parfaitement rétif et nonchalante, Mary Ann saisit que son intérêt était de se glisser dans le moule, de devenir aussi souple que de l'eau sans jamais perdre son essence. Farouchement, elle se raccrocha au souvenir de sa mère, cette femme que les anglaises n'ont jamais réellement su accepter ou apprécier. Elle traversa ces cinq années en devenant ce qu'on attendait d'elle en refusant de le devenir. Plus elle montrerait qu'elle comprenait ces nouvelles règles, plus vite elle quittera ces établissements insalubres et malsains.

C'est à 18 ans que les portes de l'institution se refermèrent enfin dans son dos. Mary Ann est devenue une superbe jeune femme à la beauté froide. Ses longs cheveux noirs sont maintenant étroitement coiffés en un chignon serré. Elle a troqué les tenues pratiques lui laissant une grande liberté de mouvement pour des robes au corset étouffant. Elle ne court plus, elle marche d'un pas mesuré. Elle ne parle plus à haute voix mais murmure du bout des lèvres. En montant dans le fiacre qui la ramènerait chez elle, Mary Ann s'interroge sur la manière dont son père allait réagir en la découvrant si différente de l'enfant qu'elle avait été. Mais aucun Charles Winthrop ne l'attendait sur le perron. Juste sa détestable grand-mère dont la satisfaction débordait de son corps décharné. C'est avec une joie malsaine qui frappa la jeune femme aussi sèchement qu'une gifle bien physique que l'ancêtre annonça le décès de Charles Winthrop...il y a deux ans. Elle avait refusé qu'on le lui annonce pour qu'elle puisse achever sa formation sans distraction. Mary Ann contint sa colère comme une lady. Pas un frémissement n'agita son visage d'albâtre, aucune lueur de rage ne teinta son regard de glace. Elle se contenta d'hocher gravement la tête avant de dépasser l'ancêtre et de pénétrer dans cette maison qu'elle ne reconnaissant plus.
L'échoppe parentale avait été fermée et toutes les oeuvres liquidées. Jane Winthrop n'avait cure de ces excentricités et en vendant toutes les possessions amassées par son fils, elle n'avait qu'un seul but. Celui de bâtir une dot suffisamment alléchante pour se débarrasser de cette jeune femme qui réapparaissait pour son plus grand déplaisir. Il suffira de quelques soirées mondaines pour que la beauté de Mary Ann suscita les convoitises des meilleurs partis londoniens. L'heureux élu sera Ephraïm Cromwell.

Récemment anobli, Ephraïm Cromwell est un quadragénaire dont la réputation n'est plus à faire. Erudit, c'est un archéologue estimé qui tient régulièrement des cours à l'université londonienne et qui multiplie les expéditions autour du monde. Eternel célibataire, il a toutefois jeté rapidement son dévolu sur la très jeune Mary Ann après avoir eu l'occasion d'échanger quelques mots avec elle. Si pour beaucoup de ses contemporains une femme capable de comprendre le latin ou le grec est une aberration, pour lui, c'est une chance formidable. Car, dans l'esprit de ce Sir, une épouse doit être une associée à part entière. Quelques semaines après son mariage, Mary Ann accepta de révéler à son mari qui elle était réellement. Avec une crainte qu'elle ne pouvait contrôler, elle ôta son masque d'épouse parfaite, levant le voile sur la femme lettrée et érudite qu'elle était, avouant pudiquement qu'elle ne s'épanouirait jamais dans le rôle que la société lui imposait. Au terme d'une longue, très longue discussion à coeur ouvert qui s'acheva aux aurores, le couple se découvrit non sans stupeur énormément de points communs et de visées identiques. Ni l'un ni l'autre ne voulait de cette union, le coeur de Mary Ann est inaccessible car elle désire rester libre, celui d'Ephraïm est déjà pris depuis des années par un homme. Tandis que le jour pointait au-dehors, ils se promirent de se préserver mutuellement et la grande comédie commença.
Pour tout le monde, le couple Cromwell formait l'union parfaite. Raffinés, toujours élégants, sociables, ils ravissaient les assemblées. Lui par sa finesse d'esprit et elle par ses manières délicates. Tous enviait ce mariage plein de respect et de tendresse où la bonne entente régnait. Mary Ann incarnait l'épouse parfaite et les langues les plus acérées de la haute société ne trouvaient aucun travers à commenter. Derrière la porte close de la vaste demeure des Cromwell, il en était tout autre. Ephraïm partageait son savoir et ses connaissances avec sa femme. Il perfectionna ses notions d'astronomie, lui enseigna les langues mortes. Il éveilla en elle le même attrait pour les choses étranges de l'Antiquité, pour les découvertes archéologiques ramenées par les équipes de Cromwell qui continuaient de parcourir le monde. Les choses auraient pu durer longtemps si une singulière statuette ne détruisit pas cette douce illusion qui berçait la jeune femme.

Elle mesurait une vingtaine de centimètres, taillée dans une pierre d'un noir profond veinée de pourpre. Dès qu'Ephraïm fit sauter le couvercle de la caisse de bois et posa les yeux sur l'objet, Mary éprouva un choc au creux de l'estomac, cette chose ne leur apporterait rien de bon. Ils avaient reçu beaucoup d'objets insolites aux formes étranges, figurines de divinités oubliées, ustensiles d'un culte inconnu. Certains possédaient une sorte d'aura qui la mettait parfois mal à l'aise mais ceci...ceci était dangereux, menaçant. Instinctivement, elle retint le bras d'Ephraïm lorsqu'il tendit des doigts avides sur l'effigie de cet humanoïde à tête de céphalopode. N'y touchez pas, Ephraïm. murmura-t-elle d'une voix grave. Mais le poignet de son mari glissa entre ses doigts et se referma sur la pierre froide. Une vague nauséeuse lui étreignit aussitôt la gorge, un tambour furieux résonna à ses oreilles à travers lequel elle pouvait distinguer une phrase dans une langue qu'elle n'avait jamais entendue. Une phrase aux intonations guturrales répétée à l'infini. Une puanteur intolérable envahit son nez et sa bouche et avant qu'elle ne perde brutalement conscience, elle eût la certitude que maintenant tout serait différent. L'avenir lui donna raison.
Après cette découverte, Ephraïm commença à changer, d'abord par petites touches. Il était plus impatient, devenait parfois colérique lorsqu'il ne parvenait pas à traduire un texte. Il dépensait énormément d'argent dans l'envoi d'expéditions toujours plus nombreuses aux confins de l'Afrique. Il souffrait d'insomnies chroniques et lorsqu'il tombait enfin de fatigue, son sommeil était agité, il y murmurait des choses incompréhensibles et certains mots récurrents dans ses cauchemars glaçait Mary Ann sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Rapidement, il déserta son poste d'enseignant à l'université, focalisant toute son attention dans l'étude de cette singulière divinité d'obsidienne. Des livres poussiéreux, rongés par les rats étaient acheminés jusqu'à leur domicile et il refusait farouchement à ce que Mary  lui prête main forte. Et puis, il s'enferma à double tour dans son bureau, négligeant ses amis, repoussant son amant, invectivant son épouse. Il n'en sortait que pour se nourrir lorsque la faim le tenaillait trop. Il avait maigri, ses yeux étaient enfoncés dans ses orbites, il marmonnait sans cesse à voix basse.
Le calvaire dura trois longues années au bout desquelles, on retrouva Ephraïm Cromwell pendu dans son bureau. Mary Ann était épuisée à force d'éloigner la folie de son époux de sa propre cervelle. Comme une entité indépendante, la démence de ce dernier tambourinait aux portes de sa psyché et l'attaquait jusque dans son propre sommeil. Ce funeste matin, ce monstre invisible semblait avoir disparu. Cette quiétude soudaine de l'âme ne signifiait qu'une chose...Mary Ann se rua jusqu'au cabinet de Ephraïm, appelant Jeremiah, leur domestique métis - unique rescapé d'une expédition passée - à l'aide. Il força la porte et ils découvrirent l'effroyable scène. Un encens âcre achevait de se consummer devant la statuette maudite. Dans ses derniers instants, Ephraïm avait écrit la même phrase sur les murs. Elle se répétait à l'infini, gravée sur les meubles, rédigée par dessus les tableaux accrochés aux murs, esquissée d'un doigt tremblant dans la poussière de l'âtre froid. Elle s'étalait dans toutes les directions et sur tous les supports : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn. Mary Ann se sentit défaillir, retenue par les bras de Jeremiah qui ne répondit qu'une seule chose Vous devez quitter cette maison, Milady.

Veuve à 30 ans, Mary Ann suit les conseils de Jeremiah et vend son immense maison londonienne. Seule héritière des Cromwell, c'est à la tête d'une somme conséquente qu'elle file s'installer à Crimson Peak, par pur hasard. La ville n'a rien d'engageant et a une atmosphère particulière. Jeremiah l'accompagne et ne semble pas voir d'un bon oeil cette nouvelle cité. Il tente en vain de dissuader la jeune femme d'emmener les livres et les objets insolites qu'avait accumulé son mari durant sa démence. Mais Mary Ann veut comprendre, elle veut savoir ce qui est arrivé à Ephraïm, quitte à devoir fouler elle-même le royaume de la folie. Elle se juge suffisamment solide pour ne pas se laisser prendre par cette démence qui a intégralement dévoré son époux. Le travail qui s'annonce est colossal, la bibliothèque est énorme, de nombreux manuscrits sont rédigés dans des langues qu'elle ne comprend pas et il y a aussi la quantité de carnets sténodactylographiés d'Ephraïm, le seul véritable témoignage de sa descente en enfer.
Elle investit dans une maison à l'écart, bien plus petite que celle de la capitale mais qui lui suffit amplement. Elle a également offert à Jeremiah un musée des curiosités qu'elle fournit avec les pièces que le métis juge "inoffensives" pour le commun des mortels. Le colosse à la peau brune rechigne à prendre son envol et malgré cette soudaine liberté que Mary Ann lui donne, il reste encore et toujours à son service. Quand à Mary Ann, elle s'est mise en tête de créer un freakshow dans un ancien cirque laissé à l'abandon. Outre un succès sans commune mesure qui fait le bonheur du banquier de la belle, ce cirque aux allures de cabaret grand-guignolesque, lui donne également et surtout une formidable garde rapprochée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dorian Gray
PERSONNAGE FICTIF
MESSAGES : 204
DATE D'ARRIVÉE : 13/12/2015
PSEUDO : Eden Memories
AVATAR : Alain Delon
CRÉDITS : Eden Memories - Tumblr

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 13:17

Roh ce choix d'avatar
Bon par contre, va falloir remplir rapidement cette fiche! Hâte de savoir ce que tu vas nous faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lazarus Adams
PERSONNAGE FICTIF
MESSAGES : 170
DATE D'ARRIVÉE : 20/12/2015
PSEUDO : Romy
AVATAR : Richard Armitage
CRÉDITS : moi

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 13:55

Spoiler:
 

Bienvennuuuuue ! miguel

Je suis super contente que tu tentes mon scénar

J'aime deja le second prénom, j'ai hate de voir ce que tu vas en faire et surtout n'hésite pas à me MP si tu as des questions (ou autres )


Frankenstein's Monster
If I cannot inspire love, I will cause fear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Abraham Van Helsing
HUMAIN
MESSAGES : 199
DATE D'ARRIVÉE : 13/12/2015
PSEUDO : Dandan
AVATAR : Josh Hartnett
CRÉDITS : shiya

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 14:46

Ohlala quel choix de scénario, j'ai tellement hâte de voir ce que ça va donner entre vous. Mais aussi le personnage en lui-même qui a l'air super intéressant. Bon tu sais que de toute façon, toi & moi c'est inévitable, il va vraiment nous falloir un lien de la mort qui tue. Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.



far and beyond
You'll understand I find it difficult to accept, I'm the object of an eternal satanic quest that so far's only demonstrated in something that's half poetry half gibberish. I'm sorry, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mary Ann Cromwell
HUMAIN
MESSAGES : 52
DATE D'ARRIVÉE : 05/01/2016
PSEUDO : Kosh
AVATAR : Eva Green
CRÉDITS : fassylover

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 18:05

Merci de votre accueil, messieurs. Je songe déjà à un moyen de nous acoquiner ^^
Le gros oeuvre est achevé, je dois encore fignoler les petits détails. A ce propos, Lazarus n'hésite surtout pas à me dire si quelque chose te chiffonne dans ce que j'ai rédigé. Je déboule aussi avec des bases lovecraftienne...je ne sais si ça peut être exploitable sur le forum mais c'est évoqué ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 18:43

Roh, cette fiche Ce scénario est génial et ce que tu en fais également ! Hâte de vous voir évoluer ensemble en jeu
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sherlock Holmes
PERSONNAGE FICTIF
MESSAGES : 63
DATE D'ARRIVÉE : 21/12/2015
PSEUDO : .Sly King
AVATAR : Jeremy Brett
CRÉDITS : Myself.

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 19:09

Un scénario génial, et ce que j'ai pu lire de ta fiche l'est tout autant. (Eva Green de surcroît, tout est parfait ) Bienvenue ♥️



elementary my dear watson
The world is full of obvious things which nobody by any chance ever observes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mar 5 Jan - 20:40

Eva je suis fan du choix d'avatar, bienvenue à toi =)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lazarus Adams
PERSONNAGE FICTIF
MESSAGES : 170
DATE D'ARRIVÉE : 20/12/2015
PSEUDO : Romy
AVATAR : Richard Armitage
CRÉDITS : moi

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mer 6 Jan - 16:36

C'est parfait

Je suis bien contente de voir que tu as réussi à te l'approprier et j'aime beaucoup l’atmosphère autour d'elle

Hâte de te voir en jeu ! miguel


Frankenstein's Monster
If I cannot inspire love, I will cause fear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Road
ADMINISTRATRICE
MESSAGES : 296
DATE D'ARRIVÉE : 07/11/2015
PSEUDO : the road.
CRÉDITS : betsy. (bazzart)

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Mer 6 Jan - 18:00

Bienvenue sur le forum. J'aime le choix d'avatar et le pseudo.
On va vite s'occuper de ta fiche, c'est promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Jeu 7 Jan - 19:33

eva green, la perfection, je te souhaite la bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lysander Rosenbach
MÉDIUM
MESSAGES : 126
DATE D'ARRIVÉE : 01/01/2016
PSEUDO : MillinerXIII
AVATAR : Sam Riley
CRÉDITS : MXIII, Pathos & Tumblr

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Ven 8 Jan - 10:06

Très bon choix d'avatar et de scénario ! Ton personnage est fort intéressant et j'aime ta façon d'écrire ! Bienvenue à toi !


Il a besoin d'une main sur sa peau
Je suis là parce qu'il faut bien être quelque part. Je regarde, je m'imprègne, je me remplis de bruit et de fumée, j'emplis ce vide en moi que rien ne comble ni ne soulage, invisible à même la peau, profond sous la chair indemne. ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mary Ann Cromwell
HUMAIN
MESSAGES : 52
DATE D'ARRIVÉE : 05/01/2016
PSEUDO : Kosh
AVATAR : Eva Green
CRÉDITS : fassylover

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Ven 8 Jan - 10:40

Merci à vous deux



   
code par Elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Road
ADMINISTRATRICE
MESSAGES : 296
DATE D'ARRIVÉE : 07/11/2015
PSEUDO : the road.
CRÉDITS : betsy. (bazzart)

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Ven 8 Jan - 12:15


Bienvenue en enfer
félicitations, tu es validé(e)

Eh bien, quel personnage. J'aime cette demoiselle, tant pour son histoire que pour son caractère. J'ai vraiment hâte de la voir en jeu et surtout, avec le petit Lazarus, je sens que vous allez nous faire des merveilles. C'est avec grand plaisir (et beaucoup de retard ) que je te valide, j'espère que tu te plairas parmi nous. Bienvenue à Crimson Peak.

Tes pas résonnent sur les vieux pavés de Crimson Peak. On entend marmonner le vent, on entend hurler de tristes rumeurs sur un nouvel habitant. Te voilà désormais en ville, destiné(e) à errer parmi les ténèbres de cette terre vaine.
✝️ Pense d'abord à remplir entièrement ton profil et à regarder le bottin des avatars, le bottin des fictions et le bottin des métiers afin de vérifier qu'aucun oubli n'a été fait.
✝️ Tu peux, par la suite, aller créer un scénario dans la section appropriée, mais aussi faire ta fiche de liens pour t'intégrer au forum.
✝️ Il ne faut pas oublier de passer par la section des points si tu as envie d'accumuler pour gagner des privilèges.
✝️ Si tu veux jouer rapidement, tu peux te rendre dans la section réservée aux RPs, elle se trouve ici. N'oublies pas également que ton activité sur le forum te fait gagner des points ; ce qui te permet d'acheter des récompenses. Tu trouveras plus d'informations dans la partie dédiée à la gestion du joueur. C'est là-bas, également, que tu pourras communiquer avec les membres du staff pour des demandes diverses.
✝️ Enfin, tu peux venir t'amuser dans le flood avec les autres membres. N'hésites pas aussi à soutenir le forum en votant régulièrement sur le top site et en postant sur Bazzart et PRD.

Fais attention à toi, les ombres de la ville te surveillent amèrement. Bon courage et bon jeu. On espère que tu te plairas parmi nous et que tu passeras un bon moment à Crimson Peak.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mary Ann Cromwell
HUMAIN
MESSAGES : 52
DATE D'ARRIVÉE : 05/01/2016
PSEUDO : Kosh
AVATAR : Eva Green
CRÉDITS : fassylover

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell Lun 11 Jan - 9:47

Merci Mira



   
code par Elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mary Ann Cromwell

Revenir en haut Aller en bas

Mary Ann Cromwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mary Poppins
» Mary Kate Olsen serait en couple avec Samantha Ronson
» Défi mijoteuse #2! Boulettes Sweet Mary!
» Boulette Sweet Mary
» « What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRIMSON PEAK :: IT'S NOT FOR EVERYONE :: CES CORPS INFÂMES :: AU-DELÀ DES PORTES DE L'ENFER-