BIENVENUE SUR CRIMSON PEAK.

N'hésitez pas à aller voter sur les top-sites et à remonter la pub Bazzart.

La première intrigue est mise en place. Pour plus d'informations, rendez-vous dans ce sujet.

L'event est lancé ! Pour vous inscrire c'est par et pour mener l'enquête c'est par ici.

Partagez|

Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mer 6 Jan - 10:15


Rose de la Fleuriaye

   Mignonne, allons voir si la rose /  Qui ce matin avait déclose / Sa robe de pourpre au soleil,/  A point perdu cette vesprée, /  Les plis de sa robe pourprée, / Et son teint au vôtre pareil.

Nom
De Fleuriaye, un nom issu de la noblesse française, un nom qu'elle portait avec fierté mais qu'on lui a arraché.
Prénom(s)
Rose, comme la fleur aussi belle qu'éphémère, un hommage à Ronsard et  à sa poésie.
Âge
28 ans, un âge ou chaque femme devrait s'épanouir, des années marqués par une vie qui ne l'a guère épargné.  
Profession
Prostituée, dans les bas fond de la ville, dans la poussière et la crasse.
Orientation sexuelle
Hétérosexuelle, mais elle a appris à ne plus faire de distinction et à laisser ses préférences de côté.
Situation maritale
Répudiée, pire que veuve ou divorcée.
Situation financière
Pauvre, sans le sou, elle gagne son pain de cuisse et guère plus;
Race
Humaine, à la fois fragile et sublime.
Groupe
Little scorpions
Avatar
Gemma Aterton

Caractère
Épines et velours, sublime mais piquante, la rose est le symbole même de ce que toute femme doit être. Rose est telle la fleur qui lui donne son nom, d'une sublime beauté, fraîche comme l'aurore, fascinante comme un diamant. Un écrin de douceur malmené par la vie. La prostituée est une jeune femme empatte, calme et compréhensive elle sait écouter les autres et partager leurs tourments. A la fois maligne et débrouillarde, elle sait faire preuve d'ingéniosité pour se sortir des situations les plus inextricables. Pourtant, derrière cette étincelle d'intelligence se cache l'ombre menaçante de la folie. Sujette à d'étranges crises d'hystéries, Rose fait voler ses épines de manière bien souvent surprenante. Être colérique et revanchard, elle s'est défait de sa candeur lorsque la vie lui a giflé le visage avec le froid, la crasse et l'humidité des ruelles.  Entre folie et gentillesse, charme et chasteté, elle oscille incapable d'être ce qu'elle souhaite. Rose est une jeune femme contradictoire, qui, malgré sa fragilité apparente peut se montrer plus forte et plus apte à prendre de terribles décisions que tout ceux qui l'entourent. C'est une jeune femme intelligente qui malgré sa faible condition a eu le droit par le passé à une éducation des plus distinguée. Ancienne coquette, elle tente encore aujourd'hui d'afficher une toilette impeccable. Rose peut se montrer piquante, cynique, brisée par la vie et consciente de sa condition de moins que rien. Elle a pu survivre grâce à son exceptionnel instinct de conservation. Capable de tuer pour sauver sa vie, elle sait, malgré sa faible apparence, se défendre si elle en a vraiment besoin. Rose est une rose, sublime mais pleine d'épines, une rose qui pousse dans les rues crasseuses mais qui ne demandent qu'à retrouver le confort douillet d'un jardin.   

Questionnaire
Quelle est votre opinion sur les créatures surnaturelles ? Mythes ou réalité ?
Ce ne sont que balivernes, des sornettes pour effrayer les enfants. Je dois avouer que j'ai envie d'y croire, que je souhaiterais me laisser persuader qu'ils existent des créatures étranges, vivantes ou mortes qui arpentent notre monde. Une réalité qui me permettrait de souffler, mais je ne peux guère me laisser berner pas ce genre d'histoires, ces contes. Toute ma vie on m'a apprit que le surnaturel n'était qu'un mythe et la dernière fois que j'ai tenté de remettre tout cela en question j'ai terminé au fond de l'Angleterre enfermée dans un asile sordide. .

Êtes-vous croyant ? Superstitieux ? Croyez-vous à une vie après la mort ?
Bien sûr que je suis croyante, j'ai été éduquée dans des principes religieux stricts et je garde au fond de moi cet espoir que dieu me pardonnera chacun de mes pêchés. Je prie régulièrement pour le salue de mon âme et j'espère qu'un jour les portes du paradis me seront ouvertes. Mes espoirs sont futiles, naïfs, mais je tourne chaque soir mes prières vers les cieux.

Quelle est votre opinion sur la société actuelle ? Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez voir changer ?
Je n'ai qu'une opinion biaisée de notre situation actuelle, j'ai connu les fastes de la noblesse française pour chuter parmi les reclus de la société anglaise. J'ai oscillé entre deux univers et je n'ai vu dans l'un comme dans l'autre que mesquinerie et cruauté. Je crois que j'aimerais voir la société évoluer, voir les riches se défaire de leur surplus pour aider ceux qui vivent au fond des ruelles. J'aimerais voir une main tendue avec pour seule ambition celle d'aider son prochain. .

Pseudonyme
Nox Maubre, c'est surtout mon nom de plume à la base
Prénom
Manon
Age
22 ans
Présence
5/7j, quand je suis au travail en fait
Découverte du forum
Via PRD
Avis sur le forum
Il est vraiment sublime  
Crédits
Swan.
Mot de la fin

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mer 6 Jan - 10:15


Mignonne allons voir si la Rose !
Mignonne, allons voir si la rose / Qui ce matin avait déclose /  Sa robe de pourpre au soleil, / A point perdu cette vesprée, /Les plis de sa robe pourprée, / Et son teint au vôtre pareil.

Mon histoire
C'était un printemps comme les autres, la vie s'épanouissait autour d'Orléans et les oiseaux pépiaient pour fêter le retour d'un soleil glorieux. Dans l'immense demeure des De La Fleuriaye, la maîtresse de famille donnait naissance à la cadette d'une fratrie de quatre. Les cris de douleurs se mêlaient au chant des oiseaux. Le père, soucieux, observait le visage meurtri de sa femme. Il savait que c'était là sa toute dernière chance d'avoir un garçon. Quand les premiers cris du nouveau retentir dans la pièce et s'envolèrent par la fenêtre entrouverte, Gustave de La Fleuriaye se précipita auprès de la sage-femme.
« - C'est une fille, un petit bouton de rose. »
Une once de déception traversa l'esprit du chef de famille, bien vite balayée par le visage poupin de sa cinquième fille. Une petite rose prête à éclore en ce mois d'avril, une petite Rose de La Fleuriaye.

Rose grandie rapidement, sous le joug d'un précepteur un peu zélé et sous le regard attendri d'une mère aimante. La demoiselle profitait de tout les fastes de la vie, issue d'une noblesse qui avait perdu son titre mais pas sa fortune, Rose se voyait offrir de somptueuses toilettes, un poney lorsqu'elle pleurait ou des cours de danses et chants pour perfectionner sa grâce. La vie souriait à la cadette de la famille, et tandis que ses sœurs quittaient peu à peu la grande bâtisse où elles avaient grandie, Rose, elle se laissait gagner par d'étranges visions. Les années avaient métamorphosée le nourrisson poupon en une belle jeune femme à la fois fraîche et délicate. Pourtant, Rose ne souriait plus, des cernes violacées venaient salir son visage et ses nuits étaient bien souvent ponctuée de cris. La jeune aristocrate avait vu ses rêves se teinter de rouge, des visions de morts et de cauchemars qui la hantait de jours comme de nuits. Puis ses rêves, ses visions, s'étaient faites plus fréquentes, annihilant ses sens au milieu de la journée. Rose vivait dans un frisson perpétuel, un vent glacial qui venait lui caresser l'échine à chacun de ses pas. Les regards se faisant plus pesants, sa mère se laissait gagner par l'inquiétude. Et le soir de son seizième anniversaire, une vision arracha un instant la raison de la jeune femme, un instant de trop. Sous les yeux ébahis de nombreux invités Rose se laissa aller aux cris, à la douleur et à la frayeur. La mort, le sang, les orbites vides qui animaient ses cauchemars. Elle hurla, frappa et griffa avant de sombrer dans la plus totale inconscience.

On alita Rose, pendant des semaines, puis des mois, dans l'espoir de voir ressurgir la douce et frêle enfant qu'elle avait été autrefois. Les médecins se succédaient à son chevet, prescrivant plantes et bien étranges remèdes, mais Rose continuait de crier, Rose continuait d'avoir froid. Quand les médecins ne purent plus rien y faire, on appela des prêtres et des exorcistes. On crû à une maladie, puis à une possession. Finalement Dieu lui-même semblait avoir abandonnée la jeune enfant. Gustave et Adélaïde de La Fleuriaye ne savait plus quoi faire, partagée entre l'amour pour une fille et la souillure sur un nom prestigieux. Les conversations allèrent bon train, les débats également, et finalement, après une année à demeurer dissimulée dans son propre logis, Rose fût envoyée bien loin des siens, dans un asile d'aliénés d'une petite ville d'Angleterre où tout le monde oublierait qu'un jour elle avait été une De La Fleuriaye.

Les cris, les larmes, l'humidité qui rampe le long des murs. Les lits durs et froids, les barreaux, la peur, les cris et encore les larmes. Un matin du mois de mai, on avait demandé à la jeune femme de se lever, de s'habiller, on lui avait assuré qu'on l'envoyait dans un établissement qui pourrait la soigner, qu'elle pourrait bientôt revenir en France et oublier tout ces mauvais moments. On l'avait accompagné jusqu'à un rafiot brinquebalant et on lui avait fait des adieux larmoyants sur un quai désert. Les premiers mois se déroulèrent calmement, la fraîcheur du climat anglais revigorait la jeune femme et le personnel de l'hôpital était au petit soin pour elle. Entre séances de thérapie et longues balades dans les jardins, le séjour de Rose n'était pas désagréable. Malgré cela, les visions persistaient, empiraient même, la chaleur du mois de juin ne parvenait pas à réchauffer la demoiselle et les crises d'hystéries se faisaient de plus en plus fréquentes. Les mois s'écoulaient et les afflictions de Rose s'accumulaient. Hystérie, Donquichottisme et même trouble obsessionnel compulsif, les termes s'empilaient et les traitements avec. Bientôt les promenades devinrent obsolètes et les soins particuliers se firent plus rare. Après quelques années il ne restait de Rose qu'une carcasse vide, recroquevillée au fond d'une chambre et prête à tout abandonner.

Une vision, une voix, personne ne sût ce qui transforma réellement Rose, ce qui lui donna envie de protéger sa vie, mais du jour au lendemain, la jeune femme décida de faire face. Elle se leva à nouveau, tenta d'ignorer les cris qui lui vrillaient les oreilles depuis tellement d'années et elle se laissa croire qu'un jour elle retrouverait le goût du vent sur ses lèvres et la saveur de la pluie dans ses cheveux. Vingt-et-un an, puis vingt-deux, et vingt-trois, se lever, y croire et accepter les visions, les horreurs et les larmes. Alors que tout espoir de quitter les murs gris de l'asile semblait perdu, le destin tendis la main à Rose, une main grande ouverte. La demoiselle errait à travers le jardin du sanatorium. Les plantes mortes donnaient un aspect presque hanté à la lugubre bâtisse. Les pas de Rose craquaient dans le fine pellicule de neige, et son regard se perdait sur l'immense portail qui lui faisait face. Il y eu un énorme fracas, puis des hurlements stridents qui attirèrent tout le personnel médical dans l'établissement. On avait oublié Rose, elle faisait parti du décors désormais et le portail encore entrouvert lui offrait l'étreinte de la liberté. Sans un regard en arrière elle couru, couru en direction d'un monde qui l'avait oublié. Son souffle était rauque, haletant, une brûlure vorace lui grignotait les poumons, mais elle ne s'arrêta pas. La liberté avait le goût du sang dans sa bouche, elle était douloureuse, effrayante, mais elle était réelle.

Rose erra pendant des heures avant de s'écrouler au fond d'une ruelle. Elle était seule, perdue, sans nom ni famille et sans le moindre sou. Son univers entier s'était écroulé et au milieu de la crasse, de la merde et des catins, elle su qu'elle devrait se battre pour survivre, qu'elle devrait lutter contre le mal qui sinuait en elle. La demoiselle devint rapidement une putain, une prostituée, une gourgandine ou une fille de joie, les quolibets étaient nombreux pour désigner sa profession. Elle gagnait son pain de fesse, subsistait dans les tréfonds de Crimson Peak tout en ignorant les voix, le sang et les cris qui ne cessait jamais de vivre dans son esprit. Rose est douce, Rose est forte et Rose lutte encore pour survivre. Un jour elle redeviendra ce qu'elle était et un jour peut être elle pourra se venger.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Abraham Van Helsing
HUMAIN
MESSAGES : 199
DATE D'ARRIVÉE : 13/12/2015
PSEUDO : Dandan
AVATAR : Josh Hartnett
CRÉDITS : shiya

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mer 6 Jan - 10:23

OMFG, mon actrice favorite, la plus belle, la plus talentueuse, ici même. *meurt* Bienvenue à toi, le profil m'intrigue tellement, j'ai hâte d'en savoir plus. & j'exige un lien de toute façon. N'hésite pas si tu as besoin d'aide.



far and beyond
You'll understand I find it difficult to accept, I'm the object of an eternal satanic quest that so far's only demonstrated in something that's half poetry half gibberish. I'm sorry, no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mary Ann Cromwell
HUMAIN
MESSAGES : 52
DATE D'ARRIVÉE : 05/01/2016
PSEUDO : Kosh
AVATAR : Eva Green
CRÉDITS : fassylover

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mer 6 Jan - 10:42

Roh ce titre, j'adore :')
Bienvenue à toi.



   
code par Elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Road
ADMINISTRATRICE
MESSAGES : 296
DATE D'ARRIVÉE : 07/11/2015
PSEUDO : the road.
CRÉDITS : betsy. (bazzart)

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mer 6 Jan - 17:57

Bienvenue. Ce choix d'avatar, je l'aime tellement. J'espère que tu te plairas parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche. Il me tarde d'en lire plus, une prostituée ça me rend toujours curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Jeu 7 Jan - 18:07

Gemma mon amour !
Aww, une prostitué.  J'aime bien le début de ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de cette belle plante.
Bienvenue et fight pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lysander Rosenbach
MÉDIUM
MESSAGES : 126
DATE D'ARRIVÉE : 01/01/2016
PSEUDO : MillinerXIII
AVATAR : Sam Riley
CRÉDITS : MXIII, Pathos & Tumblr

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Ven 8 Jan - 10:14

La jolie Gemma !♥️ J'ai hâte d'en lire plus sur ton personnage ! Bienvenue sur le forum


Il a besoin d'une main sur sa peau
Je suis là parce qu'il faut bien être quelque part. Je regarde, je m'imprègne, je me remplis de bruit et de fumée, j'emplis ce vide en moi que rien ne comble ni ne soulage, invisible à même la peau, profond sous la chair indemne. ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Sam 9 Jan - 9:09

Bienvenue
Une catin, c'est toujours utile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Sam 9 Jan - 19:43

Merci à tous pour l'accueil, j'ai toute l'histoire en tête, mais je cherche à poser mes mots sur celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Lun 11 Jan - 12:00

bienvenue à toi demoiselle, je crois que je viendrai chatouiller ta fiche de lien =P
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Lun 11 Jan - 12:02

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dorian Gray
PERSONNAGE FICTIF
MESSAGES : 204
DATE D'ARRIVÉE : 13/12/2015
PSEUDO : Eden Memories
AVATAR : Alain Delon
CRÉDITS : Eden Memories - Tumblr

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mar 12 Jan - 8:38

Gemma Elle était sublime dans Byzantium!
Une prostituée, je crois qu'on va se croiser en rp toi et moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Road
ADMINISTRATRICE
MESSAGES : 296
DATE D'ARRIVÉE : 07/11/2015
PSEUDO : the road.
CRÉDITS : betsy. (bazzart)

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mar 12 Jan - 21:02


Bienvenue en enfer
félicitations, tu es validé(e)

Rose. J'ai vraiment aimé lire ta fiche, ta plume est agréable. Tes phrases sont bien tournées, c'est fluide et poétique. Et ta petite Rose est vraiment mignonne malgré tout, je la plains fortement. C'était pas cool, sa période à l'asile, et maintenant elle se retrouve sur les trottoirs. Enfin, je te valide et bon courage pour survivre à Crimson Peak.

Tes pas résonnent sur les vieux pavés de Crimson Peak. On entend marmonner le vent, on entend hurler de tristes rumeurs sur un nouvel habitant. Te voilà désormais en ville, destiné(e) à errer parmi les ténèbres de cette terre vaine.
✝️ Pense d'abord à remplir entièrement ton profil et à regarder le bottin des avatars, le bottin des fictions et le bottin des métiers afin de vérifier qu'aucun oubli n'a été fait.
✝️ Tu peux, par la suite, aller créer un scénario dans la section appropriée, mais aussi faire ta fiche de liens pour t'intégrer au forum.
✝️ Il ne faut pas oublier de passer par la section des points si tu as envie d'accumuler pour gagner des privilèges.
✝️ Si tu veux jouer rapidement, tu peux te rendre dans la section réservée aux RPs, elle se trouve ici. N'oublies pas également que ton activité sur le forum te fait gagner des points ; ce qui te permet d'acheter des récompenses. Tu trouveras plus d'informations dans la partie dédiée à la gestion du joueur. C'est là-bas, également, que tu pourras communiquer avec les membres du staff pour des demandes diverses.
✝️ Enfin, tu peux venir t'amuser dans le flood avec les autres membres. N'hésites pas aussi à soutenir le forum en votant régulièrement sur le top site et en postant sur Bazzart et PRD.

Fais attention à toi, les ombres de la ville te surveillent amèrement. Bon courage et bon jeu. On espère que tu te plairas parmi nous et que tu passeras un bon moment à Crimson Peak.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté. Mar 12 Jan - 21:23

Merci beaucoup pour la validation
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.

Revenir en haut Aller en bas

Rose * Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Comme une fleur...
» Votre Beauté
» Bon Vendredi
» Hello Kitty
» [ Fleur de Brume ] Cette Fleur vénéneuse se cache derrière un masque de Brume...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRIMSON PEAK :: INTO THE RING :: UN MONDE INDÉCENT :: LES ÂMES ENFUIES-